Un bon pas pour la co-evolution

Je
râlais il y a quelques semaines sur le principe de co-evolution
en indiquant qu’il
était très bien qu’il soit mis en place d’un point de vue des langages VB et C# 
mais que ce principe devait être également valable d’un point de vue l’outillage associé.

Comme vous avez pu le noté dans les
news de la semaine
, l’équipe de Visual Basic vient de présenter sur son blog une
nouvelle fonctionnalité qui sera proposée avec le SP1 de Visual Studio 2010 : le “runtime
purity”.

Visual Basic a besoin depuis de très nombreuses années, même avant l’ère .net (souvenez-vous
des vbrunx00.dll) de différentes dépendances pour pouvoir fonctionner et cela est
toujours le cas à l’heure actuelle. Depuis .net, VB se trimbale avec une assembly
particulière Microsoft.VisualBasic.dll qui permet d’utiliser des fonctionnalités propres
au langage et qui n’ont pas vocation à être intégrés directement au sein du framework
.net :

  • Les mots-clés “old-school” issus des versions de VB avant .net
  • La plupart des fonctionnalités du namespace My
  • La gestion d’erreur avec le On Error Goto (ou Resume Next c’est
    plus simple…)
  • etc.

La bonne nouvelle est que le SP1 proposera d’utiliser un flag du compilateur qui permettra
d’indiquer à celui-ci que l’on ne souhaite pas utiliser les fonctionnalités proposés
par Microsoft.VisualBasic.dll.

Et comme l’indique l’équipe Visual Basic ce flag est stratégique puisqu’il devrait
ENFIN permettre de disposer des mêmes outils (et au même moment) que les développeurs
C# (XNA, Windows Phone, & co…).

Bien évidemment, cela signifie également que vous devez donc vous efforcer de perdre
vos vieilles habitudes en utilisant uniquement les fonctionnalités “100% .net compliant”
(uniquement issues du framework .net).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *