Archives par étiquette : Windows Azure

image

Non, Azure ne permet pas d’oublier l’infrastructure

Windows Azure permet aux développeurs de ne plus s’attarder aux détails liés à l’infrastructure

Cet argument est très souvent utilisé par Microsoft pour vendre Windows Azure et plus globalement le cloud computing et pourtant… il est faux !

image

Windows Azure permet de “bénéficier” d’une solution “on-demand” où on n’est facturé que sur ce que l’on consomme.

Il est donc primordial de penser dès la conception à des “détails” sous peine d’avoir une facturation énorme.

Le cout d’exploitation doit être pensé dès la conception d’une application destinée à être hébergé sur Windows Azure.

Il faut en effet étudier repenser sa manière de stocker ses données et extraire ce qu’il est possible de retirer des bases SQL Server car utiliser les services de stockages de Windows Azure coute 2 ou 3 fois mois cher que du SQL Azure. Si vous n’avez pas réellement besoin des services relationnels il est donc préférable de stocker vos donnés en dehors de SQL Azure.

Idem d’un point de vue de la consommation réseau, le traffic entrant et sortant étant facturé, il faut dès la conception penser à réduire les communications avec votre applications hébergées sur Azure (via de la compression, de la mise en cache, etc.).

Une analyse du trafic réseau est de plus recommandé durant les phases de tests de l’application afin d’identifier les briques les plus couteuses et ainsi cibler les optimisations à effectuer pour réduire ces couts d’exploitation.

Cela fait beaucoup de choses à penser pour un sujet que l’on peut oublier non ?

La pub “Destination le Cloud” expliquée aux développeurs

Le développeur : “C’est n’importe quoi la
dernière pub TV sur le cloud avec Windows Live
, ils se sont gaufrés c’est pas
du cloud, ils auraient dû parler d’Azure !”

Euh… oui mais non, Windows Live c’est aussi du cloud ! Pas celui avec lequel tu vas
pouvoir jouer depuis Visual Studio mais cela reste du cloud.

En fait le Cloud Computing regroupe trois types de services : l’IaaS, le PaaS et le
SaaS.

  • L’Infrastructure as a Service (IaaS) est une offre où un provider te propose de gérer
    le hardware, le stockage, et le réseau à ta place. Si tu as besoin de machines (le
    plus souvent virtuelles) prêtes à l’emploi pour y placer l’OS de ton choix, le SGBD
    et les applis que tu souhaites tu peux te tourner vers ce type d’offre. Amazon et
    Ikoula propose différentes offres d’IaaS
  • Le Platform as a Service (PaaS) est l’offre qui va le plus t’intéresser puisque en
    plus des services IaaS tu as à ta disposition un OS, un runtime et un SGBD distribués.
    Si tu décides de créer des applis sur le cloud et les faire fonctionner sur 2 ou 10
    000 serveurs en même temps c’est vers ce type d’offre qu’il faut te tourner. Dans
    le monde Microsoft, cela s’appelle Windows Azure. Tu
    as un runtime, un sdk et des outils pour VS qui sont à ta disposition
    .
  • Le dernier type de service cloud c’est le Software as a Service (SaaS). Tu auras traduit
    tout seul comme un grand, ici tu ne gères rien du tout. Il n’y a rien à développer,
    tu utilises un soft déjà tout fait soit gratuitement soit sous forme d’abonnement.
    L’offre BPOS (Exchange Online, Sharepoint Online & cie) de Microsoft c’est du
    SaaS. L’offre Windows Live (Live Mail, SkyDrive et consors) c’est également du SaaS.
    En gros avec les dernières versions des softs clients Windows Live (Messenger, Photo
    Gallery, Movie Maker, etc.)tu peux directement partager tes fichiers avec tout le
    monde grâce aux services en ligne Windows Live.

    Donc oui, Windows Live c’est bien du cloud !

image

Le développeur : “Ah oki, euh bah dans tous les cas elle est moisie cette
pub, si j’avais pas compris que Windows Live c’est bien du cloud, je pense qu’il y
aura peu de personnes qui le comprendra”.

C’est pas faux, mais je ne pense que l’essentiel n’est pas là. Ce que cherche à faire
Microsoft avec cette pub c’est de sensibiliser le grand public au terme “Cloud” même
si derrière, le grand public ne saura pas trop ce que cela veut dire dans un premier
temps. Le plus important est que le grand public associe le terme “Cloud” à “Windows
Live” et à “Microsoft”. MS investit tellement ‘d’argent autour du nuage qu’ils essaient
de sensibiliser tout le monde, les professionnels avec Windows Azure, et le grand
public avec Windows Live, pour se définir comme l’acteur majeur du cloud.

<br />

image

Exemple de migration d’application web ASP.net vers Azure

image

 

Le numéro de Juin du magazine Programmez ! est
disponible et j’ai le plaisir de vous indiquer qu’un de mes articles est présent au
sein de ce numéro. Avec cet article, je vous présente succinctement la migration d’une
application ASP.net vers Windows Azure que nous avons effectué dans le cadre d’un
de nos projets tournant sur Azure. Vous y verrez comment nous avons migré l’application
Open Source nopCommerce pour la rendre “Azurée”.

Plus d’infos dans le numéro de Juin du magazine
Programmez !

<br />

image

Votre site d’e-commerce sur Windows Azure !

image J’ai
le plaisir de vous annoncer que nous lançons aujourd’hui, jour du Bewise
Day Conference
qui se tient à Toulouse et qui réunit plus de 500 personnes, une
version azurée du projet nopCommerce
!

Ce projet open source vous permet de créer rapidement votre site d’e-commerce et de
le personnaliser facilement puisque celui-ci a été développé en ASP.net.

Afin de bénéficier des fonctionnalités de ce projet et de la puissance de la plate-forme
Windows Azure. Vous pouvez dès à présent télécharger la version Azurée de nopCommerce
que nous venons de publier sur CodePlex : http://nopcommerceazure.codeplex.com/

Nous publierons très prochainement quelques informations concernant la migration de
ce projet vers Windows Azure. Je vous recommande en attendant de consulter les articles
de Sebastien Pertus, expert Windows Azure à Bewise : Plateforme
Azure : Migrer !
et Plateforme
Azure : Migrez ! Part II

image

Retours sur la présentation de Cloud Services par Steve Ballmer

Hier soir, Steve Ballmer a effectué une présentation à propos du Cloud à l’université
de Washington. On s’attendait à de grosses annonces et il faut bien avouer que l’on
peut être un peu déçu par ce qui a été présenté.

Blaise Aguera a débuté les démonstrations en présentant l’évolution et le futur de
Bing Maps que j’avais déjà évoqué dans ce tweet (vous
pouvez d’ailleurs me suivre ici : @patricevb).
Bing Maps s’enrichit très fortement puisqu’il intègre désormais PhotoSynth afin de
naviguer dans un univers 3D composé de photos prises par Microsoft mais également
provenant d’autres fournisseurs tels que Flickr.

Silverlight est également de la partie puisque Bing Maps se basera dorénavant intégralement
sur cette technologie afin d’afficher les cartes. Utiliser Silverlight par rapport
au traditionnel couple HTML/Ajax permet de ne pas avoir de téléchargements de tuiles
qui ne laissent entrevoir que certaines parties de la carte en attendant la fin du
téléchargement de l’ensemble de la map, et de proposer des transitions très riches
ayant un wow effect important.

Autre intégration intéressante, la vidéo est désormais intégrable au sein des cartes.
On peut pour le moment uniquement intégrer le rendu de webcam publiques au sein des
cartes Bing Maps mais à terme on pourra probablement diffuser des vidéos en direct
issues de téléphones portables comme le montre la démonstration suivante (vous pourrez
de plus voir l’intégration du World Wide Telescope en toute fin de la vidéo):

>>>

A noter que cette version de Bing Maps est disponible publiquement  cette adresse
: http://www.bing.com/maps/explore/

Des nouvelles fonctionnalités sociales du XBox Live ont également été présenté. Le
service de streaming et de catch-up TV de Sky TV (une chaine anglaise) a été mis en
avant afin de démontrer que la XBox est un vrai Media Center qui en plus de pouvoir
fournir une expérience de jeux vidéos, permet de regarder la TV sans aucun PC. En
plus de cette intégration de la télévision (peut être délivrée via Smooth Streaming
qui est supporté par la XBOX), Microsoft a présenté des fonctionnalités sociales liées
à la consultation de vidéos. On a ainsi pu voir que l’on avait dorénavant la possibilité
de regarder une émission de télé entre amis et d’interagir avec nos semblables grâce
à nos avatars :

imageimage 

Steve Ballmer a ensuite mis l’accent sur l’importances d’avoir des périphériques intelligents
pour accéder aux services fournis par le Cloud. Il a bien évidemment mis l’accent
sur Windows Phone 7 Series même s’il n’en a pas effectué de démonstration.

C’est tout ? Oui, il n’y a pas eu d’énormes annonces, ni de démonstration bluffante
autour d’un nouveau service que l’on ne connait pas encore.

Le plus important concernant cette conférence est que Microsoft change radicalement
la manière de présenter le Cloud. Au lieu de s’adresser uniquement aux professionnels
avec l’offre Windows Azure et BPOS, le géant de Redmond souhaite démocratiser l’adoption
du terme et de concept de Cloud auprès du grand public. Il le fait en expliquant qu’il
est acteur majeur du marché et non pas un simple suiveur (au
risque de mélanger les concepts d’Internet et de Cloud
). Et cela une excellente
nouvelle puisque cela confirme l’implication de l’éditeur dans cette démarche et ceci
sur tous les fronts à la fois dans le grand public et dans le monde professionnel.

En savoir plus :

Le site Cloud Services

La
conférence de Steve Ballmer

image

Windows Azure sera disponible début 2010

image L’équipe
de Windows Azure vient d’annoncer que la version finale de Windows Azure sera disponible
pour une utilisation commerciale à partir de Janvier 2010.

L’éditeur présentera plusieurs nouveautés lors de la PDC 09 dans deux semaines à Los
Angeles, mais l’offre restera en CTP jusqu’à la fin de l’année 2009. A noter que l’utilisation
des services Azure sera gratuite pour le premier mois de lancement.

En savoir plus :

http://blogs.msdn.com/windowsazure/archive/2009/10/29/windows-azure-platform-launch-update.aspx

image

Microsoft n’aime pas les vidéos

image

Après avoir définitivement tué soapbox le concurrent de YouTube il y a quelques semaines,
Microsoft vient d’annoncer qu’il fermait son autre service de publication de vidéos
: Silverlight Streaming. Si vous avez publié des vidéos sur ce service, vous devez
donc les récupérer avant la fermeture définitive du site.

L’éditeur souhaite proposer une autre offre qui sera hébergé par Azure. Cette offre
sera payante et vous permettra de bénéficier de capacités de streaming vidéos sans
limite de bande passante.

Ce qu’il faut retenir de ces deux fermetures est assez simple : ne vous investissez
pas trop sur les services en ligne en béta proposés par le géant de Redmond. Car après
plusieurs années d’exploitation, l’éditeur n’hésitera pas à supprimer un service qui
aura été utilisé par des milliers/millions d’utilisateurs dans le monde. Personnellement,
après avoir perdu plusieurs vidéos sur SoapBox et après être obligé de récupérer en
backup les vidéos que j’ai publié sur Silverlight Streaming, je ne me ferais plus
balader par l’éditeur en ce qui concerne la publication de vidéos. Je vais directement
à la concurrence.

Pour plus d’infos :

Fermeture du service
Silverlight Streaming

Required permissions cannot be acquired

Exécuter du code natif sous Windows Azure

Dans le cadre de la migration d’une application existante vers Windows Azure j’ai
été confronté à ce message d’erreur :

Required permissions cannot be acquired

En regardant de plus près la StackTrace, j’ai constaté que cette exception liée donc
à un environnement restreint était causée par le chargement d’une assembly qui était
un wrapper de DLL natives. Après quelques recherches dans les propriétés des projets
de ma solution, j’ai finalement réussi à trouver où activer l’exécution de ce type
de code.

Si vous souhaitez souhaitez exécuter du code en Full Trust et donc activer l’exécution
de code natif, vous devez modifier la définition de votre service et modifier la valeur
de l’attribut enableNativeCodeExecution à true :

<?xml version="1.0" encoding="utf-8"?>
<ServiceDefinition name="DisplayOnTheCloud" xmlns="http://schemas.microsoft.com/ServiceHosting/2008/10/ServiceDefinition">
  <WebRole name="DisplayRole" enableNativeCodeExecution="true">
    <InputEndpoints>
      <!-- Must use port 80 for http and port 443 for https when running in the cloud -->
      <InputEndpoint name="HttpIn" protocol="http" port="80" />
    </InputEndpoints>
    <ConfigurationSettings />
  </WebRole>
</ServiceDefinition>

image

Après Workflow Services, c’est le tour du Live Framework

Microsoft lancait en grande pompe Windows Azure il y a près d’un an à Los Angeles
lors de la PDC 2008, et s’apprête à lancer la première version commerciale lors de
la PDC 2009 en novembre.

image

L’éditeur profite de l’année qui sépare ces deux évènements afin de faire les “derniers
ajustements” avant de se lancer pour de bon dans la stratégie du cloud computing.
Premier changement de taille : la brique Workflow Services qui faisait partie de .net
Services a été supprimée (pour être plus précis suspendu jusqu’à nouvel ordre). Cette
suspension fait suite à des retours utilisateurs qui souhaitent que Workflow Services
se base sur Workflow Foundation présente dans le framework .net.

Aujourd’hui, Microsoft vient d’annoncer une autre suppression et celle-ci est de taille
puisqu’il s’agit d’une brique tout entière de Windows Azure, le framework Live, qui
se retrouve supprimé. Les services apportés par la CTP de ce framework seront en effet
complètement arrêtés le 8 septembre. Ce framework sera, dans le futur, intégré au
sein de Windows Live.

Who’s next?

Bon sinon il y a au moins une bonne nouvelle aujourd’hui, les premières clés d’accès
à SQL Azure viennent d’être envoyées. Il est donc enfin possible de tester cette brique
importante de Windows Azure.

En savoir plus :

http://www.liveside.net/main/archive/2009/08/21/live-framework-ctp-to-shut-down-september-8th.aspx

http://blogs.zdnet.com/microsoft/?p=3777

Les outils pour développer pour Windows Azure

Les équipes de Microsoft ont mis à jour début Juillet les outils disponibles afin
de développer pour Windows Azure. A noter que ceux-ci sont à présent compatible avec
Windows 7, et s’intègrent correctement avec Visual Studio 2010 Beta 1. Voici la liste
des éléments indispensables pour se lancer dans le développement d’applications dans
le cloud :

A noter que suite à la suspension
de Microsoft .net Workflow Service
jusqu’à la finalisation de Worflow Foundation
4.0, les Azure Services Managements Tools auparavant disponible sur Code
Gallery
, sont pour le moment “dépréciés” et donc non disponibles.

En savoir plus :

http://www.microsoft.com/azure/windowsazurefordevelopers/default.aspx