Archives par étiquette : Mix10

1er Keynote MIX10

imageQuelques
jours après le MIX10 et n’ayant pas trouvé de compte-rendu technique de l’évènement,
je viens de visionner le premier keynote. Je vous propsoe donc une liste des points
importants à retenir concernant ce keynote (en attendant le prochain).

Une plate-forme matérielle unifiée

D’un point de vue plate-forme, l’éditeur change radicalement de stratégie
puisque au lieu de proposer un OS mobile déployable sur une très grande variété de
plate-formes matérielles avec des caractéristiques techniques potentiellement très
différentes (en terme de taille d’écran, de puissance processeur, de puissance graphique,
etc.), l’éditeur a travaillée avec les principaux constructeurs (HTC et cie) afin
de définir des spécifications précises du type de matériel qui sera supporté par l’OS.

On se retrouve donc face à une plate-forme presque unique avec des spécifications
permettant de s’assurer que l’application développée, testée pour un modèle de device
particulier fonctionnera sans aucun problème (de performance ou encore d’affichage
à cause de résolutions peu conventionnelles) sur les autres types de devices. Il s’agit
donc d’un grand pas en avant qui va permettre de développer des applications permettant
de profiter pleinement de la plate-forme, contrairement à la politique précédente
qui était de proposer des fonctionnalités à minima afin de supporter une grande variété
de devices.

D’un point de vue développement

Silverlight et XNA sont les deux technologies de développement supportées
par Windows Phone 7. Silverlight est le framework qui sera utilisé pour le développement
de la majorité des applications, XNA étant dédié au développement de jeux. Cette couche
fut donc celle qui fut donc quasi exclusivement présentée durant le keynote.

La version de Silverlight utilisée pour Windows Phone 7 est censée être la même que
celle sur PC. Microsoft fait donc de tous les développeurs d’applications RIA et RDA
basées sur Silverlight, des développeurs d’applications riches mobiles (RMA ? :)).
En terme de capacité l’éditeur a donc mis l’accent sur le fait qu’il ne s’agit pas
d’une version light de Silverlight mais bien de la version de Silverlight que l’on
connait en terme de fonctionnalités. Nous pouvons ainsi voir par exemple l’utilisation
de Smooth Streaming pour le développement d’un client vidéo Silverlight. Cette affirmation
ne peut me semble pas toute à fait exacte puisque Silverlight pour Windows Phone semble
être exclusivement destiné au développement d’applications out of browser. Je pense
qu’il s’agit donc d’une implémentation quasi iso-fonctionnelle de Silverlight mais
bien d’une version dédiée à Windows Phone.

Du côté environnement de développement, on se retrouve avec les outils de développement
de Silverlight à savoir Microsoft Blend 4 et Visual Studio 2010. L’éditeur a inclus
des styles par défaut afin d’avoir des applications qui s’intègrent nativement au
look & feel de Windows Phone.

J’ai également noté la possibilité d’utiliser un écran PC multitouch afin de reproduire
l’expérience multitouch du Windows Phone. Une fonctionnalité intéressante, espérons
qu’elle soit également implémentée dans la prochaine version de l’émulateur de la
table Surface.

La stratégie “3 screens and a cloud” concrétisée

Lors de la PDC 09 Microsoft a annoncé sa stratégie autour des 3 types
d’écrans (PC, TV, Téléphones) et du cloud. Lors de ce keynote nous avons pu voir la
concrétisation de cette stratégie grâce à Silverlight et XNA. La même version d’XNA
permet en effet de développer des jeux pour Windows Phone, PC et XBOX. Quant à Silverlight,
il est actuellement possible de développer des applications pour Windows Phone, pour
PC (in/out of browser) et pas encore pour TV (bientôt un Silverlight pour Media Center
pour remplacer MCML ?)