Mandrill demande à ses clients d’aller voir ailleurs

Il n’est pas dans mon habitude d’employer ce vocabulaire mais il faut bien le dire, il me semble qu’il s’agit du meilleur résumé que l’on puisse faire de la décision prise par Mandrill.

Comme beaucoup de choses en informatique, un simple envoi d’e-mail peut se révéler d’une complexité technique assez incroyable.

Ainsi si vous envoyez des e-mails en masse à des fins de marketing, ou alors si vous envoyez des e-mails depuis votre applicatif en SaaS, vous devez être bien conscient qu’un simple serveur SMTP n’est pas vraiment efficace car vous pouvez être sûrs qu’un certain nombre de vos clients vous appelera afin de vous indiquer que “je ne comprends pas, j’ai envoyé un mail à mes contacts, certains l’ont reçu et d’autres non”.

Et vous vous retrouvez donc à expliquer que non ce n’est pas un bug de votre application mais que l’envoi d’e-mail en volume est complexe car malheureusement plus de 90% des mails envoyés dans le monde sont des SPAMs. Et donc pour éviter de polluer les boites de tout le monde, les fournisseurs de service e-mails appliquent lors propres règles et leurs propres politiques afin de décider d’eux-même si un mail est légitime ou non. (Et certains comme Orange sont particulièrement rigoureux à ce sujet).

De plus, il existe tout un tas d’autres raisons pour lesquels un envoi ne fonctionne pas :

  • adresse fausse
  • serveur mail du destinataire non disponible
  • boite mail pleine
  • l’utilisateur ne se sent pas concerné par la plupart des mails envoyés et les a donc signalé en tant que spam, jusqu’au jour où il se plaint de ne pas avoir reçu le mail important qu’il attendait

Afin d’améliorer notre qualité de service sur l’envoi d’e-mail, nous avons donc fait le choix d’investir et d’utiliser un service spécialisé – Mandrill – et donc bien évidemment payant, et d’intégrer ce service dans notre application.

Nous avons donc développé un client de leur API, refondu notre envoi d’e-mail afin de passer par leur API, et même directement intégré la validation domaine via la vérification des enregistrement SPF et DKIM afin que nos clients puissent envoyer leurs e-mails de manière fiable en utilisant leurs propres domaines.

De plus, nous proposons même un suivi en temps réel des envois, afin de savoir où en est l’envoi d’un e-mail et avoir un retour rapide de l’état de l’envoi.

Après différentes recherches, nous avons fait le choix d’utiliser le service Mandrill pour les raisons suivantes :

  • le prix était un des moins cher et en plus le service est de qualité
  • support assez rapide et efficace
  • La qualité ressentie de leur service est assez importante. En évaluant leur solution, on réalise très rapidement que ce sont des gens qui réfléchissent réellement à leur produit, beaucoup de choses sont vraiment bien pensées, ce qui fait qu’il est très plaisant d’utiliser leurs services

J’étais donc ravi et très satisfait de payer Mandrill pour envoyer mes 200k mails par mois pour un service que j’utilisais gratuitement jusqu’à alors pour un serveur SMTP.

Je l’ETAIS jusqu’au mail reçu hier (http://blog.mandrill.com/important-changes-to-mandrill.html), où la société éditrice du service Mandrill (Mailchimp) indique un changement stratégie majeure puisque Mandrill n’est plus proposé en tant que service mais en tant que complément de leur service d’e-mail marketing Mailchimp (qui est également de très bonne qualité). Résultat : Toute la clientèle doit obligatoirement créé un compte sur cet autre service, prendre en abonnement payant à ce service même si on ne l’utilise pas.

En résumé : La société Mailchimp ne propose plus deux services distincts, mais se concentre uniquement sur l’email marketing, et propose l’email transaction en option, en complément de ce premier service.

Un changement de stratégie radical, où l’ensemble des clients doivent donc payer un service dont on ne va pas se servir, et avec au passage une augmentation tarifaire dans notre cas de 145%.

Et bien évidemment cette migration imposée, cette augmentation tarifaire doit se faire avant fin Avril sous peine de coupure de service

Il est juste incroyable de voir un produit et un service de qualité totalement détruit par ce type de décision, et de se rendre compte qu’une entreprise se moque totalement de ses clients à ce point.

Les réactions s’enchainent sur le net, et les concurrents se frottent les mains avec des offres commerciales et des réductions de prix importantes chez certains d’entre eux :

Un thread sur Y Combinator

Résultat des courses, nous allons donc très probablement migrer vers une autre fournisseur, SparkPost qui vient de faire une importante baisse de prix, MailJet une société française, ou encore Sendgrid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *