image

La revue de code “du pauvre” avec TFS 2010

imageQue cela soit pour les prestataires auxquels nous faisons appels ou pour le code produit en interne par notre service développement, lors de mon arrivée dans ma nouvelle société, j’ai souhaité mettre en place des revues de code afin :

 

 

  • d’avoir une vision précise de la qualité de code produite en interne et en externe
  • être capable d’évaluer les compétences des prestataires auxquels nous faisons appels
  • Déceler les non-conformités le plus rapidement possible afin de mener des actions correctives les moins couteuses possibles
  • faire monter en compétence l’équipe interne en faisant des revues de code en binôme, et en ciblant les formations internes en fonction des lacunes constatées.

Pour cela, j’ai donc cherché comment effectué des revues de code le plus simplement possible avec Visual Studio 2010 et TFS 2010. Visual Studio 2010 ne proposant pas encore de fonctionnalité intégrée comme cela sera pour la V.next, je vous proprose via ce post ma méthode pour parvenir à effectuer ces revues de code, de manière simple et rapide.

Et pour cela, j’utilise la fonctionnalité des alertes de TFS 2010. Il est en effet possible de s’abonner à tout checkin effectué sur un team project directement depuis Visual Studio :

image

Et avec TFS 2010, ces alertes ont gagné de l’intérêt puisqu’elles bénéficient de l’intégration native de Team Web Access :

image

Chaque item présent dans un changeset peut être pointé via un lien, lien renvoyant directement vers le compare avec la précédente version, ce qui permet de simplement voir l’évolution du code entre les deux versions (celle checkinée, et celle avant la modification) :

image

De plus,  les développeurs de TFS ont eu la bonne idée de définir un header reply-to dans les mails des alertes.

Ce qui fait que l’on peut directement répondre à un mail d’alerte, celui-ci arrivera directement dans la boite du développeur qui a effectué le checkin. Ainsi si l’on suit le screenshot du dessus, au lieu de répondre à tfsservice@loginspace.fr qui a envoyé le mail d’alerte, cela sera bien le développeur qui a effectué le checkin qui recevra le mail :

image

Cette technique permet donc d’effectuer des revues de code simplement, en analysant le code modifié grâce aux alertes, et en faisant les remontées aux développeurs directement par mail, ou via des sessions de revues de code en binôme lorsque cela le nécessite.

L’avantage de cette technique réside dans sa simplicité (pas de mise en place d’usine à gaz), et dans le fait que je peux être très réactif (je fais mes revues tous les jours en fin ou début de journée).

L’inconvénient majeur est que le code revu est déjà présent dans le repository. Ce qui nécessite un second checkin pour corriger le code après une revue.

Dans un prochain post, je détaillerais les configurations d’Outlook que j’ai effectué afin d’améliorer encore ce processus de code.

5 réflexions au sujet de « La revue de code “du pauvre” avec TFS 2010 »

  1. Lgm

    ca me semble ok pour un petit projet mais je vois comment tu pourrais faire une review de code de ne serait-ce que 3-4 personnes sans que cela te prenne une bonne partie de ta journée et de ta productivité.

    Répondre
    1. Patrice Lamarche

      Réalisé sur un projet pouvant atteindre jusqu’à 10 développeurs en simultané. A ne pas faire sur de gros projets avec une grosse équipe certes, mais permet simplement d’effectuer de la revue de code « simple » (respect des bonnes pratique, des normes de développements, etc.) très rapidement. Le diff permet de cibler les modifications de code sans s’attarder sur le code déjà existant.

      Répondre
      1. Lgm

        C’est pas faux (pour le diff) et en fait, et effectivement tant qu’il s’agit de s’assurer rapidement des respects de nomemclature (avec un nouveau membre de l’équipe par exemple), ca peut être bien sympa 🙂

        Répondre
        1. Proteus91

          Je trouve la solution interressante mais pauvre en automatisation. Comme il a été dit. Si tu as une equipe d’une dizaine de developpeurs, tu vas passer tes journées a verifier le code des autres. N’est il pas possible de trouver une solution plus mecanique à cette verification ?

          Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *