Docker : Quels scénarios pour un éditeur de logiciels ?

Docker n’est pas réservé aux startups qui développent des applications Linux basées sur des micro-services, et scalables afin de supporter des millions d’utilisateurs à travers le monde !

En effet, si vous travaillez pour un éditeur de logiciels qui a une offre logicielle datant de plusieurs années, par exemple une bonne vieille application ASP.net et donc sous Windows, vous devriez jeter un petit coup d’oeil sur la nouvelle gestion des conteneurs proposée par Windows Server 2016 afin de voir si cette nouvelle technique vous permet de simplifier vos déploiements.

Voici quelques exemples de de scénarios pour lesquels vous pourriez utiliser Docker sous Windows :

  • Gestion de vos environnements de tests, pre-prod, prod simplifiée, plus légère et plus souple qu’avec des VM
  • Blue-Green deployment et rollback de déploiement en activant/désactivant des conteneurs de manière automatisé voire automatique
  • Le saint-graal : un déploiement simplifié, et surtout uniforme entre vos clients hébergés en SaaS et vos clients On-premise. Vous souhaitez réduire de manière drastique vos temps d’installations de vos solutions (dépendances du type SQL Server, Reporting Services, et autres inclues !!), installer de la même manière vos clients hébergés sur vos serveurs et ceux qui souhaitent héberger eux-même vos applications, et gérer les mises à jour de manière uniforme.
  • Proposer une réversibilité simple pour vos clients SaaS souhaitant passer On-Premise et vice-versa

Vous êtes intéressés par une de ces possibilités ? N’hésitez pas à regarder sérieusement Docker afin de voir si cela peut répondre à vos besoins.

En savoir plus sur Docker sous Windows sur ce blog :

Quoi de neuf dans Windows Server 2016 pour les développeurs ?

L’essentiel sur Docker et les conteneurs Windows

L’essentiel de Docker : Débuter par la pratique

Meetup .net Toulouse Episode 2, DevOps avec Docker sous Windows

Visual Studio 2017 et Docker : de réelles avancées !

Une réflexion au sujet de « Docker : Quels scénarios pour un éditeur de logiciels ? »

  1. Mathias

    J’ai découvert Docker avec votre article et je dois dire que je suis complètement fan à présent. La prise en main n’a pas été évidente. Docker est bien fait, très bien même et plutôt intuitif, mais il est toujours difficile de se réformer soit même et de changer de méthode, d’outil. Au final même si pendant deux jours j’ai été un peu moins performant, je m’y suis largement retrouvé par la suite.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *