image

Ce qu’il ne faut pas faire pour vendre un produit…

C’est le week-end je vous propose donc une petite note légère afin de vous relater une expérience récente.

Nous sommes en train d’étudier une nouvelle solution afin de réaliser le programme d’installation de notre solution et après discussion avec des collègues, je me mets donc à télécharger la version d’essai d’u très célèbre InstallShield bien que je ne l’avais même pas évoqué dans l’étude que j’avais réalisé et dans le rapport que j’avais rédigé à cet effet.

Pourquoi ne pas avoir abordé InstallShield ? La raison est très simple, je considère qu’InstallShield fait parti des produits que beaucoup de personnes achètent mais qui au final restent dans la boite. Je l’ai constaté chez mes précédents employeurs mais également chez mes anciens clients, InstallShield parait très bien au début, mais dès qu’on souhaite qu’il réponde à des besoins précis, c’est le début de la fin, c’est le début des galères.

Durant mon étude j’avais quand même bien évidemment fait quelques recherches sur internet afin d’avoir un ressenti global des dernières versions du produit et ce ressenti était négatif. On trouve en effet assez facilement des retours d’expériences très négatifs de personnes qui déconseille fortement d’utiliser ce produit.

Un petit tour sur Twitter confirme d’ailleurs cette impression :

image
(cliquer pour agrandir)

Après discussion avec des collègues ayant lu mon rapport, je décide donc quand même de télécharger une version d’essai de cet outil sur le site officiel. Et en garçon bien élevé je remplis donc le formulaire de téléchargement avec mes coordonnées.

Quelle ne fut pas ma surprise de voir le chef de produit de Flexera Software m’appeler au téléphone alors que je venais à peine de finir de télécharger l’outil (oui nous avons une connexion internet qui aime bien faire le tour du monde avant de nous renvoyer les paquets direction Pau…).

Suite à ce (court, je vous l’avoue) échange téléphonique, je vous propose donc une petite liste d’éléments à éviter de faire si vous souhaitez me vendre un produit :

  • Règle n°1 : Ne pas me téléphoner alors que je viens à peine de finir de télécharger une version d’essai ! Cela laisse un sentiment d’agression très désagréable. Si je viens de télécharger une version d’essai c’est que… euh… je veux juste essayer le produit. Pour une enquête de satisfaction, un mail ou un appel à la fin de la période d’évaluation est plus pertinent qu’un appel alors que l’on a rien essayé du tout.
  • Règle n°2 : Se présenter correctement afin d’être facilement indentifiable. Hint : La marque InstallShield est immensément plus forte que Flexera Software. Se présenter avec le nom de cette société, c’est être certain de ne pas être identifié par l’aimable personne qui répond au téléphone.
  • Règle n°3 : Si l’on tombe sur quelqu’un de patient qui se dit prêt à prendre 5min pour répondre à des questions, poser des questions PERTINENTES ou à QCM. Le QCM est une excellente forme de questionnaire pour donner l’illusion au sondé de ne pas avoir à réfléchir et de rester passif. Plus le sondé aura l’impression d’avoir à faire avec des questions stupides où les réponses sont évidentes et/ou à des questions qui demandent de réfléchir, plus il y a de chances qu’il se dise “rah il me fait c**** avec ces questions à la ***”. Le QCM permet d’avoir des réponses simplement et rapidement, pas besoin de réfléchir à la formulation de la réponse = peu de rejet.

Sur ce, vous l’aurez deviné, attendez-vous à avoir un feedback sur InstallShield dans les prochains jours sur ce blog…

6 réflexions au sujet de « Ce qu’il ne faut pas faire pour vendre un produit… »

  1. Christian Robert

    Il t’as fallu 30 jours pour le charger ?
    Non, plus sérieusement, c’est vrai que c’est assez lourd et après on s’étonne qu’on laisse des coordonnées au moins partiellement fausse pour pouvoir télécharger tranquille !

    Répondre
  2. Nix

    C’est le même genre de technique commerciale agressif qu’EBP pratique. Le jour où t’achète un de leur soft, t’as le droit à des coups de tel régulièrement pour te vendre d’autres trucs avec insistance… T’as beau leur dire « virez moi de votre £¨%%¨!!! de listing ! » mais rien a faire, ils rappellent…

    Répondre
  3. Gaël Covain

    J’aime bien le coup de l’appel dans la minute : c’est à prendre comme une indication sur le faible nombre de personnes qui tentent l’évaluation ? 😀

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *