Wordpress

A y est !

image

Afin de célébrer l’arrivée du printemps, et mon 2000ème tweet (oui je tweete plus que je ne bloggue…), j’ai enfin quitté la plate-forme désuète que j’utilisais depuis bien longtemps afin de me mettre sur la plate-forme avec l’ecosystème le plus riche : WordPress.

Les objectifs que je souhaitais atteindre en migrant étaient simples :

 

 

  • Ne plus devoir coder pour personnaliser mon blog, mais me reposer sur les différents plugin existants
  • Avoir la possibilité d’avoir assez simplement un blog un peu plus agréable graphiquement (oui, je sais ce n’était pas compliqué de faire mieux…)
  • et enfin avoir un meilleur référencement grâce aux capacités “naturelles” d’un moteur de blog robuste et optimisé.

Et comme la ‘”tradition” le veut, je vous propose donc un petit post mortem du déroulement de la migration.

Mais avant de commencer cette description, je tiens à remercier Guillaume André pour avoir réalisé l’image du bandeau du blog !

Il a en effet réussi à transformer mon magnifique dessin de développeur :

Sans titre

en un résultat bien plus agréable pour vos yeux (et pour les miens Sourire ) :

Sourire

L’installation de WordPress fut très simple grâce à l’utilisation de Web Platform Installer. Toutes les dépendances nécessaires s’installent toutes seules comme des grandes, et on se retrouve ainsi en 5min avec un WordPress fonctionnel.

Premier défi : l’import des posts existants. Je ne partais pas en effet de zero puisque je souhaitais récupérer un peu plus de 200 posts. La majorité des bloggeurs qui ont réalisé ce type de migration ont utilisé le langage BlogML. Après avoir fait quelques tests, j’ai constaté que je perdais pas mal de formatage et de mise en page en utilisant cette technique j’en ai donc utilisé une différente : le RSS !

J’ai donc configuré DasBlog pour exposer l’intégralité de mes posts dans mon flux RSS et importer ce flux dans WordPress qui propose un importer “in the box”.

Mission réussie, il a ensuite été nécessaire de recatégoriser l’ensemble de ces posts.

DasBlog ne supporte que les tags et ne supporte pas les catégories contrairement à WordPress. Après avoir utiliser le converter de Catégories/Tags, j’ai donc créé un ensemble de catégories et j’ai ensuite donc classés manuellement les posts selon ces catégories… Il s’agit de la première opération couteuse en temps. J’ai mis un peu moins d’1h30 pour effectuer le classement des 218 posts.

Comme de plus en plus de thèmes, celui que j’utilise à présent propose des miniatures d’images. Ces miniatures d’images sont à définir manuellement dans l’interface d’administration de wordpress lorsque l’on poste un nouveau contenu. N’allant pas faire manuellement chaque post afin de définir ces miniatures je me suis donc tourné vers le plugin nommé “Auto Post Thumbnail”.

Ce plugin permet d’automatiquement générer une miniature en fonction du contenu du post que l’on insère. Et il propose même de parcourir l’intégralité du contenu d’un blog afin de regénérer l’ensemble des miniatures. Et la bonne nouvelle est qu’il remplit parfaitement son job.

image

Et j’ai ensuite terminé cette migration par la tâche la plus complexe : la mise en place de redirections 301 afin d’éviter que cette migration ne génère beaucoup de liens mort.

Et cette opération a été bien plus douloureuse que ce que j’avais anticipé malgré les différentes recherches que j’avais effectué afin de préparer cette migration.

Premier constat, les redirections sont souvent négligées dans la plupart des articles décrivant la migration de DasBlog vers WordPress. Quand elles ne sont pas complètement oubliées, elles sont réalisées d’une manière assez approximative.

La technique la plus utilisée consiste à créer des regex pour transformer automatiquement d’anciennes url vers le nouveau modèle d’urls. Un système qui peut convenir pour une majorité de posts mais en aucun cas pour l’intégralité.

Je me suis donc tourné vers le plugin le plus utilisé dans ce cadre : “Redirection”.

Afin de créer l’intégralité des redirections, j’ai donc souhaité créer un fichier csv qui permettent d’effectuer le matching de toutes les urls.

Et pour cela j’ai utilisé une technique très simple bien qu’apparemment personne ne l’utilise, j’ai utilisé tout simplement les fichiers sitemaps de l’ancien blog et du nouveau ! Les fichiers sitemaps sont un catalogue de l’ensemble des contenus d’un blog, il s’agit donc de l’élément idéal pour effectuer le matching.

Ce matching a de plus été effectué très simplement puisque je n’ai appliqué qu’un simple tri alphabétique sur les urls regroupées pour avoir un matching exact à 100%.

image

Je me suis arracher les cheveux pour arriver à faire comprendre mon beau csv au plugin Redirection… Pour finalement laisser tomber en concluant que ce plugin ne fonctionne pas avec IIS…

Je me suis donc tourné vers une solution de plus bas niveau, le module d’url rewriting de IIS7 qui permet d’effectuer des redirections d’url.

Ce module stocke dans le web.config les urlmaps que l’on définit, j’ai donc écrit une moulinette afin de transformer mon csv en éléments xml que j’ai inséré dans le fichier de config pour parvenir à mes fins.

Et me voilà donc enfin sur wordpress, avec un blog fonctionnel et personnalisable que je vais pouvoir m’empresser de remplir de contenu !

2 réflexions au sujet de « A y est ! »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *