Archives mensuelles : janvier 2013

image

Le blocage des applications sous RT, une invention marketing ?

C’est le buzz de la journée, un développeur a réussi à débloquer temporairement (le temps de la session) le verrouillage imposé par Windows RT qui consiste à empêcher les applications non déployées via le Windows Store de fonctionner.

image

Pour rappel, Windows 8 (x86-x64 only) permet de faire fonctionner tout type d’applications (en mode desktop et en mode Modern UI), contrairement à Windows RT (ARM only) qui ne permet de faire fonctionner que des applications Modern UI.

Pour parvenir à débloquer celui-ci utilise le remote debugger fourni par Visual Studio afin de s’attacher à un process et ainsi manipuler sa mémoire. Une manipulation qui nécessite une installation et une manipulation hors de portée de la plupart des mortels.

La solution technique est intéressante et à ce titre que je l’ai relayée sur mon twitter.

La conclusion du développeur et de quelques bloggers qui s’empressente de relayer l’information sans reflexion est à contrario plutôt stupide.

Ceux-ci concluent beaucoup trop rapidement que puisque cela est possible techniquement, cela signifie que le grand méchant Microsoft impose cette limitation par pur marketing.

Pourtant la raison de cette limitation est tout simplement liée à un léger détail insignifiant au sein d’un ordinateur : le micro processeur ! (Heureusement que certains commentaires sont là pour recader un peu les choses…)

Il est bien gentil d’indiquer qu’il est en réalité possible d’exécuter du code en mode desktop sous Windows RT, en réalité personne n’en doutait, il faut juste que le code soit entièrement recompilé pour ARM et non plus uniquement pour l’architecture x86.

Premier impact, cela signifie que Microsoft devrait fournir des compilateurs pour ARM pour l’ensemble de ces produits de développeurs et forcerait également tous les autres éditeurs de solutions de développement à faire de même (cela représente quand même un tout petit peu de travail…).

Cela imposerait également à tous les éditeurs de proposer leurs logiciels pour les deux architectures. En effet les “vraies” applications ont ce que l’on appelle des dépendances. Même je parvenais à compiler le code de mes applications en ARM, aucune d’entre elles ne fonctionnerait sous Windows RT car nous avons des dépendances avec Adobe Reader, avec Open Office et plusieurs composants natifs disponible uniquement en architecture x86. Je me retrouve donc dépendant du planning de ces fournisseurs afin d’être capable de savoir si un jour je serais capable de fonctionner sur ARM.

Autre argument, que j’ai par contre plus de mal à justifier vu mon incompétence sur les processeurs ARM – mais que je souhaite quand même indiquer étant donné qu’il s’agit d’autre argument technique indiqué par Microsoft – une simple recompilation d’une application en ARM ne suffit pas pour avoir une application pleinement fonctionnelle car celle-ci serait susceptible d’être consommatrice en batterie ce qui réduirait à néant l’avantage d’être sous Windows RT…

Ceci était mon premier post anti-troll de l’année 2013 ! 🙂